Visages sur déchets par Philippe Echaroux

Rédigé par NK2 - 15 novembre 2017

A la Une, Photographie - Mots clés : Déchets, visages

Le talentueux photographe et street artiste marseillais Philippe Echaroux est le créateur d’un nouvel art le Painting with lights, une forme de Street-art 2.0 où Il projette des photos dans l’espace public à l’aide d’un projecteur simplement posé sur un muret ou tout ce qui lui passe sous la main. Son art éphémère est respectueux des personnes car il ne l'impose pas, puisqu'il peut l'éteindre, alors l’oeuvre d’art disparaît...

Son dernier projet After The Dream est une réalisation où il projette, sur des déchets collectés dans les rues de Los Angeles, les visages des habitants ou visiteurs de cette ville. Des portraits magnifiques et aériens qui se reflètent en surface des déchets amassés et où il essaye de faire passer un message, qui a pour ambition de vouloir sensibiliser les jeunes générations au respect de l’environnement frappant la planète, comme cette Cité des Anges.

Au premier abord on pourrait croire qu’il s’agit de photomontages, et bien non, il n’en est rien, ceux-ci sont bien des projections réelles de visages. De l'aspect créatif, de la collecte des déchets, à la prise des images, cela peut durer une vingtaine de jours voir bien au-delà.

After The Dream est aussi une action participative de sensibilisation, où il invite le jeune public à ramasser des déchets, afin de créer et de montrer leurs oeuvres sculptées, collées.ou peintes.

En 2014 il avait fait le buzz avec ses projections nocturnes et sauvages lorsqu'il a projeté à Marseille, le portrait géant de Zidane sur le célèbre mur de la corniche face à la mer. Dans ses autres expositions éphémères celle lancer pour Marseille capitale européenne du sport en 2017. On a aussi le shooting du footballeur hollandais de légende Johan Cruyff.  Les projections sur la façade de la Sagrada Familia à Barcelone, ainsi que sur un des ponts de Paris et sur des murs de Cuba. Puis son hommage à une tribu d'Amazonie en voie de disparition, suite à la déforestation.  

Du Painting with lights qui ne dégrade rien, à l’inverse des graffitis ou autres styles d'art de rue.

En voir plus sur son Instagram... et son twitter...

Mes sources...  via: ufunk...

Aucun Commentaire

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site